Comment choisir sa grimpante ?

Il existe une multitude de variétés de plantes grimpantes aux caractéristiques diverses. Il y a celles qui s’enroulent seules, celles qui qu’il faut enrouler autour d’un support et celles qui savent s’accrocher seules à un mur grâce à des ventouses ! Pour faciliter leur développement, il est important que la plante grimpante ait un support sur lequel se fixer. Les grimpantes ont le bel avantage de pouvoir être utiliser pour différents usages. Ainsi selon le décor que vous souhaitez vous créer, choisissez la grimpante idéale !

Les grimpantes volubiles : Cette catégorie regroupe les plantes grimpantes dont les tiges s’enroulent naturellement autour de leur support. On retrouve ici les clématites et les chèvrefeuilles par exemple. Le choix de support est large : pergola, arche, treillis, grillage.

Les grimpantes sarmenteuses : Ces grimpantes ne possèdent pas de système naturel pour se fixer à son support. Ces plantes « filantes » doivent être attachées à leur support à l’aide de liens. C’es le cas par exemple des rosiers grimpants.

Les grimpantes à crampons : Ici la plante a l’originalité de créer de petites racines sur ses rameaux lui permettant de s’accrocher seule à son support. Cette caractéristique lui permet notamment de se fixer à un mur ou un arbre par exemple. C’est le cas du lierre ou de l’hortensia grimpant par exemple.

Les grimpantes à vrilles : L’exemple le plus flagrant est celui des passiflores qui est équipé de vrais petits ressors. Ces derniers s’enroulent naturellement à leur support permettant de fixer la plante.

Les grimpantes à ventouses : Situées à l’extrémité des tiges, les ventouses permettent à certaines grimpantes, comme la vigne vierge, à s’ancrer très solidement au support. A noter toutefois que ces types de grimpantes ont un système d’accroche très puissant.