Des trésors d’ingéniosité pour se fixer !

Les plantes grimpantes ont développé des trésors d’ingéniosité pour s’accrocher à leur support. Qu’il s’agisse de s’enrouler, de s’accrocher ou s’agripper, toutes les techniques sont bonnes pour grimper.

 

Les ingénieuses volubiles :

A l’image du chèvrefeuille, du jasmin ou de la glycine, certaines volubiles s’enroulent grâce à leurs branches. Elles apprécient des supports de diamètre limité, comme des tuteurs, grillages, câbles autour desquels elles sauront s’enrouler.

D’autres s’enroulent grâce à leur feuillage, c’est le cas des clématites. Elles apprécient des supports de type grillage, treille, tipi métallique.

Enfin, d’autres utilisent des vrilles pour s’enrouler. Les passiflores ou les bignones capreolata sont de ce groupe.

 

 

Les ingénieuses fixations par crampons :

Comme l’illustrent les vignes vierges robusta, ces grimpantes développent un système de ventouses leur permettant de se fixer efficacement sur de nombreux supports.

 

 

 

Les ingénieuses fixations par racines aériennes :

Grâce à la production de racines le long de leur tronc, ces grimpantes sont capables de se fixer sur des supports lisses comme des murs. C’est la cas des hortensias grimpants mais aussi de la très grande majorité des lierres ou des bignones.

Pour en savoir plus et découvrir nos variétés au travers de leur mode de fixation, rendez vous sur notre nouveau moteur de recherche de plantes sur le site www.javoy-plantes.com